L'Amour


L’être humain est le seul à pouvoir percevoir ses sentiments et en avoir conscience. Qu’il s’agisse de l’amour ou de la colère.  Le sentiment ressenti s’évacuera et se concrétisera par des émotions intenses positives ou négatives qui le traverseront et se traduiront par une perception de paix ou d’angoisse.
Concrétisé, ce sentiment sera reçu, donné ou pensé et ne prendra force que dans la valeur qui lui sera donnée à travers l’intensité émotionnelle qu’il provoque en nous. Sans cela ce sentiment devient infructueux. Le plus beau sentiment que l’être humain porte en lui est l’amour, celui-ci ne peut-être stérile, inactif. Dans une discorde il se manifeste à travers la tolérance, l’indulgence, la compassion, l’écoute neutre, le pardon etc.. Les scories de l’élément discordant seront balayées  avec l’aide de ces qualités après un travail sur soi et des efforts plus ou moins longs.
Si je fuis, si je reste oisif en pensant que le temps fera le travail cela est faux. Il est notre partenaire.
Pourquoi ce travail et ces efforts! Parce qu’un jour nous avons peut-être dit à cette personne Je t’aime et que le mot Amour est trop souvent galvaudé alors qu’il devrait être dit avec respect et conscience qu’il porte en lui les vibrations du divin « Dieu est Amour » L’Amour est le symbole de Dieu dans toute sa puissance et sa pureté. Il nous a confié une partie de son Amour afin de le diffuser et surtout de le vivre à travers les gestes et non la parole.

Si je dis « Je t’aime » : Alors que mon cœur n’aime pas, qu’une présence me répugne et que je n’arrive pas à supporter un instant la présence de l’autre.
Que devient la tolérance et l’écoute !

Si je dis "Je t’aime" et que je n’arrive pas à supporter les différences de l’autre
Que devient la compréhension et l’indulgence !

Si je dis "Je t’aime" et mon le cœur reste indifférent à la peine, au désarroi face l’épreuve et à la vie des autres.
Que devient la compassion.

Si je peux me réjouir intérieurement de la peine de mon ennemi et cyniquement penser qu’il me fait pitié et de ce sentiment d’amour et de partage, je fais une pensée dédaigneuse.

Si je dis « Je t’aime » et que je suis incapable de te soutenir de te pardonner ou par orgueil de faire le premier pas.
Que devient le pardon et l’humilité.

Dans la souffrance vécue suite à un conflit. Lorsque tout le cheminement aura été effectué avec l’aide des ramifications de l’amour, on peut être sincèrement face à l’autre, sans pincement au cœur sans jugement et concrétiser nos sentiments les mettre à l’épreuve dans nos actes, dire je t’aime deviendra inutile avec le pardon la pensée sera amour.
Il ne faut pas pour cela attendre en retour, ou se préoccuper de l’évolution de l’autre, de son cheminement vers le pardon ou vers la rancune. Il faut se libérer de l’autre. Il  partagera et recevra nos sentiments à travers le rayonnement car son contact nous sera agréable, et malgré le passé, les discordes et les différences nous aurons réussi à l’accepter tel qu’il est.
Mais ce jour là, la sincérité sera  l’emblème de la réalisation traduite en amitié, en estime, en affection en sympathie et en tendresse. Quelque part nous sommes là pour l’aider et il est là pour nous montrer.
Pendant ce cheminement priez Dieu de vous aider, si votre cœur se libère avant le sien,  continuerez à prier pour l’autre et dans la clarté de l’amour que vous portez à Dieu avec un profond désir qu’il soit aidé. Comprenez-le, son cœur se ronge et le vôtre l’a été aussi.

Acceptez ce dilemme, cette colère pour l’autre, elle est légitime, il a ses raisons et  consciemment ou inconsciemment nous avons notre part de responsabilité.
Malheureusement elle  fait barrage à la réconciliation  et on se sent impuissant devant sa force  incapable d’aider l’autre à la délivrance, il est aveugle et ne peux nous supporter.
 
Peu importe confiez à Dieu  le soin de l’éclairer car nous savons que l’amour qu’il a pour nous est de toute limpidité.

Aimer c’est partager et diffuser dans la vérité et l’humilité.

Aimer c’est le sentiment incommensurable que Dieu porte à chacun de nous, traduisons-le d’immaculé.

Aimer est le cadeau que Dieu nous a fait c’est le vaccin Divin contre la rage.

Aimer c’est vivre chaque jour à travers toute chose, tout geste, toute action et toute parole ce don merveilleux.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire